Page 3 photo Edito comp

Chères damganaises, chers damganais,

Une enquête toute récente révèle que 85% des français interrogés souhaitent que la biodiversité devienne une cause nationale et que les élus s’investissent dans sa sauvegarde.

L’expansion de l’espèce humaine avec toutes ses conséquences, urbanisation, altération de l’environnement, … et le changement climatique, menacent cette biodiversité. Les experts indiquent que la moitié des espèces vivantes pourrait disparaître d’ici un siècle, compte tenu du rythme actuel constaté, 100 à 1000 fois supérieur au taux naturel d’extinction. Ils prévoient, pour un réchauffement mondial de 2 à 3 °C, une augmentation du risque de disparition pour 20 à 30 % des espèces animales et végétales.

Cette menace est palpable dès à présent : avez-vous remarqué, cette année, la quasi-absence des hirondelles dans le ciel damganais ? et depuis un certain temps, nos pare-brises d’automobiles vierges d’impacts d’insectes et aussi la raréfaction des poissons en mer ?

La préservation de la biodiversité est une des préoccupations de la municipalité et nombre d’actions qu’elle entreprend la prennent en compte. C’est le cas de l’entretien des espaces verts avec la gestion différenciée et la disparition des produits phytosanitaires, c’est aussi le cas de l’entretien raisonné des plages.

Nous avons la chance, nous Damganais, d’avoir sur notre territoire, un endroit remarquable par la richesse de ses paysages et des espèces animales et végétales que l’on y rencontre. C’est l’espace du Loch, qui fait l’objet du dossier du DAMGAN MAG. L’ambition de la municipalité est de protéger et d’enrichir la faune et la flore de ce site, et d’en faire un lieu de vie où Damganais et visiteurs auront envie de flâner, de se rencontrer, de se distraire.

Je vous invite à découvrir ou redécouvrir ce poumon vert de notre commune.

Chères Damganaises, chers Damganais, je vous souhaite une excellente saison estivale, profitez bien, de Kervoyal à Penerf, de toutes les manifestations organisées par la municipalité et les associations.

Le Maire

Jean-Marie Labesse