Photo juin 2019

Chères Damganaises, chers Damganais,

En prévision du réchauffement climatique et de l’élévation du niveau de la mer, la commune s’est fortement impliquée depuis 2014 dans différentes actions de protection de notre littoral : contrôle périodique de la digue, mise en place d’un système d’alerte, Plan de Prévention des Risques Littoraux, étude au cas par cas des habitats en situation de risque d’inondation.

La phase de diagnostics est arrivée à son terme. La Communauté de Communes vient de récupérer la compétence de Gestion des Milieux Aquatiques et de Prévention des Inondations (GEMAPI) dans le cadre de la loi NOTRe. C’est donc le conseil communautaire qui décidera des actions concrètes à engager sur notre territoire dans le cadre du PAPI (Programme d'Actions de Prévention des Inondations). Le dossier de ce DAMGAN MAG lui est consacré.  Je vous invite à une réunion de restitution, ouverte à tous les Damganais, le jeudi 29 août à 10h, en mairie, salle du Conseil.

Pour la gestion des milieux aquatiques, les actions menées d’abord par le SIAGM (Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Golfe du Morbihan), puis par le Parc Naturel Régional du golfe du Morbihan, avec des acteurs engagés sur le terrain et une connaissance fine des problématiques propres à la rivière de Penerf, ont donné de bons résultats et ont été saluées à plusieurs reprises. Lors de la remise du trophée de l’eau, Noël Mathieu, directeur de l’Agence de l’eau Loire Bretagne avait dit : « On a tendance à pointer ce qui ne va pas bien. Ici, on a l'occasion de souligner ce qui fonctionne. », et d’ajouter « c’est une reconnaissance collective de l'action conduite sur la rivière de Pénerf ». 

C’est surtout pour cette raison, parce qu’on ne change pas quelque chose qui fonctionne, que le conseil municipal s’est opposé au transfert de compétences vers GMVA (Golfe du Morbihan Vannes Agglomération) communauté d’agglomérations dont Damgan ne fait pas partie ! Malheureusement nous n’avons rien pu faire contre cette décision … Avec Ambon, nous étions les deux seules communes à nous y opposer. Désormais, c’est donc GMVA qui gère ce milieu aquatique fragile qu’est la rivière de Penerf.

D’autres transferts de compétences vont avoir lieu, notamment la gestion de l’assainissement. Nous ne pouvons que les regretter car ils auront pour conséquence une perte de proximité dans les actions à mener.

La saison estivale a déjà bien commencé, je vous invite à participer aux nombreuses manifestations organisées sur notre commune et vous souhaite un excellent été 2019.

Le Maire

Jean-Marie Labesse