L'accroissement de l'usage numérique lié aux mesures de confinement et la recherche d'informations dans la précipitation induisent une baisse de la vigilance de la part des usagers.

Des cybercriminels tentent de tirer profit de la situation de faiblesse ou de désarroi dans laquelle se trouvent certains particuliers et professionnels face à la crise sanitaire actuelle.

Pour toute information : https://www.cybermalveillance.gouv.fr/tous-nos-contenus/actualites/coronavirus-covid-19-vigilance-cybersecurite